Mors Ontologica

Aller en bas

Mors Ontologica

Message par Tanser Nozdam le Mer 20 Déc 2006 - 13:55

Un jour, il a fait toute la route jusqu'au Berceau de l'Hiver afin de retrouver un vieux camarade qui vivait à l'intérieur du pays, du côté de Long-guet. Il reconnaît la maison sans même se renseigner auprès des badauds ; il frappe à la porte et demande s'il peut parler à Thodrim. "Thodrim est mort. Je suis désolé que vous ne l'ayez pas su." Et le nain répond : "Bon, d'accord. Alors je repasserai après demain." Il monte sur sa monture, rentre à Forgefer, et je crois bien que le surlendemain il a à nouveau fait la route pour rendre visite à Thodrim. Qu'est-ce que vous dites de ça ?


...Et il se trouve que tout le monde porte le même nom. Quelle que soit la personne a qui l'on s'adresse, on l'appelle par le même nom et le même prénom. On trimbale ce nom dans sa bourse, gribouillé sur un bout de parchemin. Il correspond aux gens les plus divers. Et si on oublie ce nom, on ne plus appeler personne et on perd du même coup son propre nom.


Quand on consultait un médecin – il n'y avait qu'un seul médecin spécialiste en tout –, il ne prescrivait qu'une seule potion. Après avoir établi son diagnostic, il rédigeait son ordonnance sur un parchemin, qu'on allait porter chez l'apothicaire. Mais comme l'apothicaire n'arrivait jamais à déchiffrer l'écriture du médecin, il vous donnait la seule potion en sa possession et ça soignait tout.


Quand on enfreignait la loi – il n'y avait qu'une seule loi, que les gens ne cessaient d'enfreindre –, On dressait laborieusement un procès-verbal, en spécifiant la nature de l'infraction, et c'était toujours la même. D'ailleurs, il n'y avait qu'une seule peine correspondant à toutes les infractions : la peine de mort. On parlait de l'abolir, mais c'était impossible, car comment aurait-on puni la moindre infraction ?
Alors la peine de mort restait inscrite dans le code, et toute la communauté a fini par disparaître. Ils ont disparu un à un, à mesure qu'ils enfreignaient la loi et, comment dire, mouraient.


en hommage au bon vieux Thod.

Pompé abusivement sur "A Scaner Darkly" de P.K.Dick. "Substance Mort" en français. Je te le conseille monsieur Parnn ^^


Dernière édition par Tanser Nozdam le Jeu 21 Déc 2006 - 12:33, édité 2 fois
avatar
Tanser Nozdam
Membre

Nombre de messages : 45
Age : 93
Date d'inscription : 04/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://nozdamandco.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mors Ontologica

Message par Arganargar le Mer 20 Déc 2006 - 14:23

L'absurde est le meilleur chemin pour démontrer mon propos : brûlons les livres !

(A bien y regarder, notre site dispose maintenant de quelques textes ou sagas emplis d'humour, foisonnant d'inventivité et flirtant avec les sentiments et mieux encore capables de faire naître des images
... n'arrêtez pas d'écrire)
avatar
Arganargar
Membre

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 07/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mors Ontologica

Message par seoman le Mer 20 Déc 2006 - 17:05

une bien belle histoire sur le clonage en général

seoman
Invité


Revenir en haut Aller en bas

merveilleux

Message par Parnn le Jeu 21 Déc 2006 - 3:04

merci pour ce moment merveilleux de lecture , je lirai bien 500 pages comme ca!!!
encoooooooooooooore!!!! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Parnn
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mors Ontologica

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum