chagrin

Aller en bas

chagrin

Message par Mercé le Lun 9 Avr 2007 - 15:24

Mercé arrive enfin aux portes de l'enfer.
Avant de les franchir, se retourne une fois encore pour écouter la nuit.
Puis respirant un grand coup comme lorsqu'on veut plonger et se laisser couler, elle passe le seuil avec pour seule compagnie, le bruit du vent soufflant sinistrement sur les pierres ancestrales de la porte.
Une bouffée d'air chaud vient immédiatement l'accueillir.
Elle ne ressent plus rien, le coeur en miettes, elle s'en va vers son destin.
Après tout, pourquoi avait elle imaginé pouvoir être heureuse ? personne ne voulait de ce mariage, personne ...
Le Démon lui avait bien dit que cela ne serait pas.

Elle descend, passe un cercle, puis deux, un autre encore, le chemin est long et pénible.
Au détour d'un couloir elle aperçoit le "grand bleu", serviteur du Démon.
Le bleu s'attache à ses pas, comme pour lui interdire toute retraite.
La chaleur devient étouffante, elle a chaud mais qu'importe, son coeur, lui, est gelé.
Elle revoit encore Pama lui remettre cette missive signée de la main de ....
Non !
elle ferme les yeux pour refouler ses larmes...
Ne plus penser à lui, jamais.
La douleur est si grande, mais bientôt elle ne la ressentira plus ...
Sixième cercle, enfin, elle arrive au bout.
Là devant elle, un sourire ironique sur les lèvres, le Démon l'attend.
"voilà" se dit elle, "le sort en est jeté".
Après avoir marqué un temps d'arrêt, respire un grand coup, lêve la tête, et résignée se dirige vers lui.
Dans une main il tient un parchemin, dans l'autre un stylet finement ouvragé, sur le bureau derrière lui, un minuscule récipiant précieux et une plume.
Elle hésite,
se retourne,
tend l'oreille, mais rien, pas un bruit.
La dernière petite lueur au fond de son être s'éteint lorsqu'elle croise le regard de son gardien.
Résignée, tend son poignet au Démon...

Va-t-elle signer ?

Mercé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Ariale le Lun 9 Avr 2007 - 17:06

L'enfer est peuplé d'anges déchus, ceux dont on a coupé les ailes après qu'ils aient commis une faute impardonnable. Ils sont invisibles pour la plupart des démons, mais pourtant ils sont bien là, pleurant les âmes en peine échouées ici bas.

Aylha est l'un d'entre eux ... c'est là son secret, celui qu'elle n'a jamais révélé, pas même à sa soeur.


Elle aperçoit le fameux gros bleu, dont la bêtise n'a d'égale que la taille impressionante de ses biceps. A ses côtés avance une lueur, douce et chaleureuse, Aylha n'en a encore jamais vu de si belle en ces lieux. Qui est-ce, et quelle folie désespérée peut bien la pousser à venir jusque là ? Elle décide de la rejoindre, elle ne peut pas la laisser arriver jusqu'à Lui.
Enfin elle la voit : fine silhouette , la démarche souple et assurée, deux dagues parant ses hanches, des mèches brunes échappées de sa coiffure encadrent son visage ... Mercé, mon Dieu non, il ne faut pas ... !

Ignorant le Démon, Aylha s'avance et pose sa main sur le poignet de Mercé afin de la retenir.
"- Mercé, ma si chère amie, quoi que vous ayez eu l'intention de faire en entrant ici, oubliez le je vous en conjure. Il y a quelque part au dessus, une vie qui n'attend que vos sourires, des amis qui n'attendent que vous. Je lis de la résignation dans votre regard, et pourquoi cela ? Un message délavé imbibé de rhum ... rédigé par le diable sait quelle perfide sirène.
Vous m'êtes infiniment précieuse, j'ai besoin de vous, et je ne suis pas la seule, je le sais.
Je vous en prie, rebroussez chemin et suivez moi, il est encore bien trop tôt pour concéder une victoire à ce Démon."

Toujours sans un regard en direction du Démon, Aylha enveloppe doucement Mercé d'une bulle dorée, puis se tourne vers la sortie, l'enjoignant de l'accompagner.
avatar
Ariale
Membre

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 13/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Arganargar le Mar 10 Avr 2007 - 1:06

Sa voix résonna dans la tête de Mercé, elle était grave, profonde et calme.

"... se battre alors que le combat semble perdu, lutter jusqu'au bout, ne pas laisser passer une chance même infinitésimale de s'en sortir ... vanité que tout cela, la lutte est biaisée.

... ne pas accepter, ne pas se résigner, penser à ces moments qui vous faisaient reine, libre et vivante, ces ... impressions réconfortantes et aujourd'hui déçues, disparues.

Je vous offre la fin de l'hypocrisie, la fin du mensonge, la fin de la déception ... la bas se tient un monde où les ambitions plus ou moins savamment déguisées sont triviales et sans relief : le besoin d'être adulé, considéré, reconnu et tous les moyens mis en oeuvre pour y arriver au nom de soi : la trahison, la traîtrise, le mépris et pire encore l'indifférence ...

Je vous offre la rémission des illusions et d'enfin lever le voile, êtes vous prête ?


Dernière édition par le Mar 10 Avr 2007 - 16:56, édité 1 fois
avatar
Arganargar
Membre

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 07/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Meillo le Mar 10 Avr 2007 - 15:11

Le cheval s'arreta avec grand fracas devant les lourdes portes de la tanniere du démon.
meïllo descendit a terre et s'avança malgré la pression fulgurante de son coeur contre sa volonté de fuir a toute jambe.
les portes se refermèrent alors devant lui, claquant d'un bruit assourdissant et dégageant un nuage de poussiere dans cette haleine fetide et chaude émanant des enfers même.
<Non !>

Aprés avoir tambouriner la porte a plusieur reprise, il sentit qu'il n'était plus seul. Meïllo se retourna pour faire fâce a l'ennemi, plus porté par la peur de lui tourner le dos que par l'envie de se battre. Une succube ! Il n'en attendait pas moins venant du démon...
Aprés moultes moulinés de l'épée et d'une serie acrobatique de jeux avec le bouclier, Meïllo lança un exorcisme bien placé pour en finir. Mercé avait besoin d'aide il falait aller vite !

Il se retourna et, aprés une breve concentration, lança toute la puissance de la lumiere sur les battants de la porte. Ces derniers s'ouvrirent dans un grincement d'outre monde.
<Mercé... ne fais pas de bétises ! j'arrive !>
Meïllo s'engoufra dans l'antre du Démon, esperant que son retard ne vaudra pas la perte d'une âme...

Meillo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Pama le Mar 10 Avr 2007 - 17:14

La petite Vhisky arrive comme à son habitude en retard, cachée derrière un gros rocher, elle scrutait l'horizon, les portes de l'enfer étaient devant elle... Au passage elle vu Meïllo faisant des bisous à une succube toute proche.Étonnée elle s'avança vers le paladin en jolie robe verte.
Quand tout à coup, elle entendit un grincement, il résonnait dans sa tête.En quelques secondes la voilà dans le sac à dos de Meïllo.On pouvait voir depacer de celui-ci deux jolie couettes brunes.

"En route Meïllo, il ne faut pas perdre de temps la zentille Mercé nous z'attend. Ze reste dans le sac la ssaleur de ce bas monde me fait frizer."
avatar
Pama
Membre

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 11/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par balafenn le Mar 10 Avr 2007 - 18:27

[i]A mon tour j'arrive aux portes de l'enfer.. Invoque mon gros bleu .. prete a me battre en duel avec Le Démon .. Mercé ma belle fille ... comment as t elle pu croire a pareil fourberie ?
Ne sais tu pas que les démons sont prets a tout pour te priver de bonheur??
Moi même Démoniste, cruelle et retorse, me suis souvent amusé a ce petit jeu .. Hahaha .. que de ménages brisés par la force du Mal !!!.... Mais là NON !! Je ne puis l'accepter... MON fiston et sa promise ne seront pas les jouets de cette démone Elfique ( Pama) .. Que les mangeurs de racines aillent dans leurs arbres y pourrir jusqu'a la fin des temps !!


Mercé ma belle reviens vers la Lumière...

rentre dans l'antre du Démon et me dirige d'un pas décidé rechercher la belle Mercé !

balafenn
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Angélou le Mer 11 Avr 2007 - 0:23

Comment çà un chagrin chez une voleuse.. Qui a osé ? C'est inimaginable..
Là je ne suis pas d'accord..
Que quelqu'un me dise vite ce qui se passe car il est hors de question qu'une voleuse ait mal au coeur à ce point !!

Mercé .. il a du boire un poison qui traînait.. il va revenir !!

Remets toi et laisse faire le temps car nous nous allons nous occuper..

(rassemble tout le monde dans l'arrière salle de Bruuck et demande des explications) !!

Foi de voleuse !!
avatar
Angélou
Membre

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 29/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Sylphidie le Mer 11 Avr 2007 - 2:28

*regarde défiler les sauveurs potentiels...*

puis...

*referme
la porte de la cage et active le mécanisme qui amène la dite cage au
dessus d'un lac d'acide bouillant et fumant d'une couleur verdarte
semblable à celle des "glaires à la mode de Caen"*


Gnihihi !


Comme sur des roulettes....parfait parfait, ils sont tous là à votre merci Ô Ignobliminieux Argar....gnihihi !


Vous n'oublierez pas ma petite commission n'est ce pas...
avatar
Sylphidie
Membre

Nombre de messages : 43
Age : 42
Date d'inscription : 02/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Meillo le Jeu 17 Mai 2007 - 19:11

un frisson étrange me parcourut la nuque. Serait-ce le fait de me retrouver dans cet endroit maléfique ? Serait-ce le changement anormal du flux de mana autour de moi, annonçant une probable attaque magique ? Ou peut-être était-ce simplement a cause de l'apparition de barreaux magiques devant moi. Ils étaient en mouvement pour se refermer vers moi, m'encageant bêtement, aprés tant de chemin parcourut !

Ce fut grace a un reflex ultime de concentration qui me permis de faire apparaitre un bouclier de lumiere sacrée autour de moi. Ce fut d'abord une douce lumiere qui augmenta rapidement en puissance, apparaissant de haut en bas et epousant la forme la plus simple, celle de la bulle de savon. je m'accroupit alors pour reduir la taille a proteger et renforcer les paroies de ma derniere des defenses.

les barreaux avançaient lentement vers moi. Ils se tordirent et criscèrent au contact de la paroie lumineuse. Cette derniere se deforma legerement et menaça de rompre. mais ma ferveur en la lumiere me permis de rafermir mon controle sur le bouclier. Mes barreaux finirent par passaient autour de moi sans plus d'acrocs.

Mon soupir me parût etonnamnt bruyant. Où sont les flames et les demons ? est-ce ca l'enfer ? Un grand vide, les ténèbres et la solitude ? non... quelque chose n'allait pas. C'était beaucoup trop calme...

Malgré l'angoisse montante a chaque battements de mon coeur, j'arrivais a mettre un pied devant l'autre sans me retourner. Le but de ma venue se trouvait devant moi, ou plutot en bas, dans les profondeurs de l'antre du mal. Je ne sait plus vraiment comment je faisait pour ne pas partir en courant. Je savais pourtant ce qui m'attendais en bas.

Enfin j'arrive au but, il y avait de la lumiere en bas d'un sombre escalier accolé a la paroie de la caverne. De l'autre coté, le vide. mais d'en bas, la clameur d'une discution animée me parvenait aux oreilles...

cette fois il me falait avoir beaucoup de courage. En bas se trouvait le démon. En bas je trouverais Mercé aussi. En bas se deroulerait peut-etre un combat farouche et je n'avais là que deux options...

Vaincre, ou perir...

Meillo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Pama le Jeu 17 Mai 2007 - 20:29

Vhisky qui était encore entre les sandwichs de Meillo, enfin ce qu'il en reste,decida sur un coup de tête de quitter son doux refuge afin de visiter les lieux

La pauvre petite gnominette était desormais seule, dans un pièce toute sombre, ses membres commancaient a trembler. Pas un bruit, pas une mouche volait.Avec un bouclier de givre et une baguette pour seule défence le petit bouchon s'avancait dans la pièce, petits pas par petits pas quand enfin un lueur rouge vive apparut au fond de la pièce.
La demi portion n'eut jamais aussi peur, (ah si peut-être la fois ou Argan était en sous vêtements, mais enfin revenons à notre histoire) elle ouvrit une immense porte en bois qui grinçait a chaque centimètre qu'elle fesait sur un carrelage noirci. Vhisky pris soin de cacher ses deux petites couettes avec un tissu pour éviter d'être démaquée. En face d'elle la douce Mercé était là, les mains liées avec les menottes rose que la gnominette avait offerte au démon. Elle n'eut pas le temps de dire "Bon ze vais m'invoquer un peu d'eau on ne sait zamais" qu'un gros bleu était là, en face d'elle.Afin de l'éviter elle utilisa "transfert" et se retrouvit en face du démon


"Bonzour m'amour, oh ze vois que mes menottes te sont très utiles ! *Vhisky fait un grand sourire avant d'utiliser son sort d'invisibilité*
avatar
Pama
Membre

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 11/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Meillo le Dim 27 Mai 2007 - 22:48

Un regard discret me permit d'apercevoir Vhisky face a un gros bleu, demon invocé par Arganargar. Ce dernier se tenait devant eux, faisant face a Mercé qui me tournait le dos. Il était tant d'entrer en scène. De plus, du bruit provenait de mes arrieres. La retraite ainsi coupée...

Mon entrée fut fracassante. C'etait par un ingenieux mouvement des pieds soigneusement etudier au fil de ces quelques secondes, que je parcourut une si grande distance en si peut de temps. Ce fut grace a un entremelage de jambe puis par le fabuleux poid de mon armure de plaque que je partit vers l'avant, franchissant la derniere des portes avec insouciance, accaparé par le fait de ne pas m'étaller de tout mon long.

Ma traversé fut courte, mais j'eut le temps de voir Mercé et Argan face a face. En fait je suis passé juste a coté si j'ai bon souvenir. Continuant dans cet elan de courage, j'allais m'ecraser contre le gros bleu. Son contact fut etrange... Il était a la fois consistant et immateriel. Mon corp passant a travers le siens malgré une legere resistance. Je pensais alors que ma chute ne serait pas aussi douloureuse que prévue. c'était sans compter sur la légèreté des plaques d'acier qui me recouvraient le corps, m'entrainant inexaurablement vers le sol. Une fois le gros bleu traversé de part en part, il n'y eut plus aucune resistance, et ainsi plus aucune raison de rester dans la ligne de mire de mes ennemis.
Je m'affallais au sol, evitant ainsi toute représailles du demon qui me surplombait...

Vhisky avait disparut... Surement un malefice du demon.
Tout les regards étaient tournés vers moi, surement dû au bruit de ferraille de mon armure. Il ne me restait plus qu'à me relever et combatre. cette fois j'y étais. D'abord occir le demon bleu, invocation des ténèbres, perturbateur de la lumiere.

En suite, sauvrer Mercé des griffes d'Argan.
Je ne savais pas comment allait se termner cette histoire a ce moment là. Mais je peut certifier que jamais je n'aurais fait demi-tour. Serrant les dents, froncant les sourcils, ma concentration prêtes pour les sorts les plus puissants que me permettait mon energie. Je n'avais pas la possibilité de faillir ! Pas ici ni maintenant. Tout allait se jouer maintenant...

Meillo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

réveil douloureux

Message par Mercé le Lun 28 Mai 2007 - 15:13

Du fond d'un terrible brouillard, Mercé émergea.
Un bruit assourdissant résonnait dans sa tête.
Ah mais non, dans la brume, devant ses yeux, elle distinguait une formidable avalanche de lumières .... elle se trouvait dans une grotte
Oh cette douleur dans son crâne, elle avait une terrible migraine .
Sa vue s'éclaircissait doucement, il semblait qu'il y avait une lutte là, juste devant elle.
Par pur réflexe elle voulut se lever, mais la pression dans son crâne était telle qu'elle y renonça, et puis incompréhensiblement ses membres semblaient peser des tonnes.
Et tout ce bruit ...
Des cris, des raclements de féraille,des sorts lancés à grands coups d'incantations, des éclairs ...
Il semblait y avoir foule dans ces cavernes.
La nouvelle déco de Yunnlee a dû attirerpas mal de monde songea-t-elle.
A nouveau elle fit mine de se lever, et réalisa doudain qu'elle était attachée à une chaise.
Devant elle, le combat faisait rage : Meillo, le héros, le gros bleu, des diablotins partout , Whisky dans un coin qui mordait un mollet , Aylha récitant de terribles incantations ...
Starck, couvert de sang, Starck qui était venu comme pour confirmer qu'il était innocent, son Starck ...
Mais tout ce sang, était-ce le sien ?
et là au fond, les yeux rivés sur elle, un sourire narquoit aux lèvres ... le démon
Arganargar
Elle voulut crier, mais réalisa qu'aucun son ne pouvait sortir de sa bouche, un baillon lui interdisant le moindre mot.
Et soudain les souvenirs affluèrent, éclatant à la surface de sa conscience.
Elle se souvenait d'une lettre, un immense chagrin ...
une trahison,
elle se souvenait de sa fuite dans les profondeurs
d'un pacte ... un pacte ? qu'avait-elle fait ?
elle se souvenait d'une voix amie, d'une main secourable la détournant d'un funeste projet.
Elle revoyait le doux visage de son amie Aylha au travers d'un halo doré...
Et puis une déflagration
Un voix terrible dans sa tête, suave, séductrice, insistante, dangereuse ...
Une question était posée
Impérieuse la voix réclamait une réponse... il attendait
Mercé ouvrit la bouche pour parler, mais Aylha veillait, elle se mit à combattre cette voix, montrant à Mercé comment elle avait été abusée, mais de terribles tentacules noirs s'insinuaient dans l'esprit tourmenté de la voleuse, Aylha luttant pour les repousser
c'était trop, toute cette magie, toute cette pression, tous ces sorts et contre sorts ...
Mercé sombra dans un inconscient salvateur .
Et voilà qu'elle se réveillait là, ligotée, baillonée, et qu'elle assistait au plus terrible des combats ...

Mercé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par bessadel le Mar 29 Mai 2007 - 13:32

*chaos et vacarme emplissant la pièce et soudain dans un coin un vortex et un son inattendu...un"plop" , un rire bon enfant, une gérémiaide ou plutot ... une zérémiade ssifflotante*
*du vortex apparait une naine grassouillette tirant une longue table de buffet bien garnie et semblant parlr dans le vide*


allez ma petite yunnie aide moi a pousser cette table ^^

mais ze fais sse que ze peux mamoune
* on distingue a peine des pieds s'agitant dans le vide de l autre coté*

alors que le combat fait toujours rage pour l amour de leur amie , pour la fierté d'un être machiavélique, soeur lizzy et la sale peste yunnlee finissent de préparer la table pleine a craquer de bons plats en sauces , de salade multicolore , et surtout de gateaux alléchants.

allez les enfants (dis soeur lizzy frappant dans ses mains un grand sourire au visage), c'est l heure du repas ! arrêtez de jouer et allez vous laver les mains et le visage ^^
dépêchons , dépêchons ! ^^

_________________
*le petit caillou dans votre grande chaussure*
avatar
bessadel
Membre

Nombre de messages : 93
Age : 37
Date d'inscription : 07/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Arganargar le Mer 30 Mai 2007 - 0:28

*Une riche maison bourgeoise du quartier aisé de Hurlevent. Le Démon laissa aller son regard parcourir l'agitation contenue de la rue, se retourna et, levant son verre à l'adresse de sa temporaire invitée, le vida d'un trait d'ombre.

Sylphidie, les jambes croisées, tenait une flamboyante baguette qui d'une lueur impie jouait avec la quasi perfection de son visage enchanteur comme une arme glacée.

Le Démon lui offrait ses remerciements ainsi qu'il était conforme aux us et aux triches, en la faisant propriétaire d'une baguette commestible pour remplacer sa brioche, d'un magnifique serre-tête en plaque de paladin et d'une caverne qui mal que souvent usitée n'en restait pas moins fonctionnelle.

Pour faire mauvaise mesure il avait au paravent abrité les yeux délicats de Bron avant de libérer Mercé des liens que son chagrin lui avait tissé. Dans l'intervalle, Taz fut renvoyé pour bonne conduite. Puis il avait pris congé de ses invités surprise pour leur permettre de tenter toutes les décos que ses yeux ne pourraient supporter ou effectuer toutes les recos de la grotte au fond du palais de leur imagination.

L'incroyable capacité de tous ces mudanes à se créer leur propres souffrances restait un sujet d'amusement pour le démon. C'est en pondérant cette pensée qu'il proposa à Sylphidie de se retrouver le soir même pour dévaster un orphelinat et de récupérer les glaces qui n'auraient pas fondu*
avatar
Arganargar
Membre

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 07/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: chagrin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum